La Boule Figeacoise > Actu > Actualités 33

Actualités 33

20/04/2020

C’est reparti pour une nouvelle semaine, le temps est couvert mais il ne pleut pas. Il ne manquerait plus que la sécheresse pour arranger la situation !!

Pour revenir en amont, j’ai retrouvé le nom du bombardier d’Espalion , Champagnac. En fait Philippe De léonardis était un excellent joueur mais certainement moins fort au tire que Champagnac. Pour mémoire De Léonardis était tailleur ,pas tailleur de pierre, pas tailleur de « costard » mais capable de vous équiper en vètement.

Si vous avez visionné les bureaux des clubs du Comité du Lot, il y a eu des Présidents qui ont marqué l’histoire de leur club. Jean Espinassou, a Bagnac ,par exemple. A son époque le club devait avoisiner les 100 licenciés et un concours début juillet avec des sommités de la boule, le champion du monde Andrieu, Jojo Mont, Paul Fournier, la quadrette de Castelnaudary Surroques, les montalbanais Duc , Marezza , les freres Laporte d’Aurillac la famille Cantos associés a Jacky Pinquié etc…

Marcel Ciccuto était le président fondateur du club de Thédirac qu’il a tenu a bout de bras pendant 50 ans environ.

Ces deux personnes étaient des personnages a fort caractère avec un accent rocailleux de la part de Marcel .Ils ne laissaient pas indifférents.

Gérard Cruzel était la cheville ouvriere de Castelnau Montratier , un club florissant avec un très beau concours sur la place centrale du village.

Ces trois clubs ont disparu , la disparition de ces chevilles ouvrieres a laissé un grand vide. Peut etre n’avaient ils pas su ou pu déléguer ? Dans tous les cas ils ont accumulé un boulot colossal.

Une pensée pour Souillac ou j’ai travaillé pendant 12 ans. En 1986 le président c’était Louis Gastadelli , une figure souvent accompagné de son épouse. Je me souviens d’une formule pour exprimer le fait d’etre trop long « oun po gai  » . Après le président Toulet, très dynamique qui a initié le projet de construction du club house aidé bien sur par les sociétaires , Auguste Bertoli, dit Titi trésorier inamovible , discret mais surprenant. Michel Magne dit » antonin  » A ce sujet une anecdote lors d’un concours a Souillac, au déjeuner en plein air , je me trouve proche de M. Magne et de Claude Vermande, Daniel Bousquet. Un de mes copains , qui n’est pas de la région et passionné de Vélo , découvre Michel Magne que tout le monde appelle Antonin. Mon copain lui dit, « vous etes Antonin Magne, celui çi « activé » par les clins d’oeil des figeacois répond Oui.  » Il lui cite quelques victoires , évidemment Antonin aquiesce . Et nous de rire sous cape . Lors du retour, mon copain nous dis , ce soir je vais télephoner a mes copains pour leur dire que j’ai vu Antonin Magne. J’ai eu pitié de lui , j’ai voulu lui éviter l’affront de l’erreur colossale et je lui ai dis la vérité , il se trompait de plusieurs décades et de personnage. Et la je me suis fait tancer vertement par Daniel et Claude qui voulaient que l’histoire continue . Ils avaient surement raison c’était pas bien méchant .Au passage un salut amical aux souillagais . Ils ont eu l’amabilité de m’accepter sur leur court et j’ai passé de belles soirées en leur compagnie , la famille Toulet, Patrick et Ludo Rais , Christine Michaudel ,Mamie et Papy , hélas décédé recemment , Michel Pradines, Thierry Negrel , Serge Henry , Valverde dit petit louis, Serge Delpech et pardon pour ceux que j’oublie

J’ai retrouvé un document qui me donne le nombre de licenciés au début des années 80 : 160 000 , actuellement péniblement 50 000 , 110 000 de chute !!

Bonne soirée

Gérard Laubie

Boulodrome Jean Pramil

Plaine de Londieu, Avenue Georges Pompidou - 46100 FIGEAC