La Boule Figeacoise > Actu > Actualités 40

Actualités 40

27/04/2020

Lundi 27 Avril Pluie, j’ai bien fait de tondre hier !!Aujourd’hui je vais vous parler d’un voyage que nous avons effectué a Marrakech dans le courant des années 90. Il y avait toute une délégation de la région, je me souviens notamment de Jacky Benoit, la famille Destefani, les frères Soler, Jacky Grenier, etc… Notre trésorière c’était Mme Destefani qui détenait la clé de notre coffre a l’hotel. Nous étions a l’hotel  »la Mamounia »ou les amoureux du jeu pouvait s’exprimer. Nous étions quatre du lot, a savoir Eugene Bach, Christian Pramil, Jean Jacques Deval et votre serviteur. Ce fut un voyage mémorable. L’ambiance était chaude avec tous les soirs la chorale des frères Soler, chanteurs talentueux tout près de la piscine ou  » l’énorme » Roger Villerouge jouait les « Tarzan ». Je dis énorme , bien sur , ancien rugbyman,il avait une très forte carrure , mais énorme par sa gouaille. Au petit déjeuner , il donnait des cours de bourse a Batimenza, surnommé par lui, « Baptise moi ca » , a Fabbri et consorts. Avec son accent rocailleux ,c’était a faire palir les meilleurs commentateurs boursiers. Originaire de l’aude, il était un ardent supporter de Narbonne et ne pouvait pas voir en peinture le Stade Toulousain .Ils nous appelait  »les Docteurrs « de Figeac et lorsqu’on évoquait les rencontres du tournoi des 5 nations, la défaite de la France c’était forcément la faute a cet »English d »arbitre « . Un véritable monument!! Dans l’avion , au trajet aller, nous avions un voisin , très discret , de petite taille qui était retraité de la DST. Il parlait très peu jusqu’au soir de la chorale; Alors la, il a entonné une série de chansons dont le vocabulaire aurait fait palir Bigard !!!Comme quoi les apparences sont trompeuses . Le soir on sortait et prenait en guise de taxi des caleches. Les nuits étaient courtes et en plus Eugene qui ne sortait pas est venu me reveiller a 7 H du matin . Il a été reçu !!

Un concours avait été organisé dans les jardins de Marrakechs , le 1er matin on se dirige au graphique avec Jean Jacques et il nous prend l’idée de se cacher sous le graphique (voir photo) . Eugene arrive avec Christian et demande ou sont les figeacois?. Les dirigeants jouent le jeu et lui disent qu’ils ne savent pas. Alors la, Eugene est dans tous ces états, il remue ciel et terre . Au final on sort de notre cachette et le concours peut commencer. Nous nous retrouvons en demi finale face au redoutable Jacky Grenier qui n’ a pas une grande équipe. C’est un gagneur , il parle, il place , il joue , c’est une véritable pile au point de désarçonner son pointeur de tete qui en pleure le brave homme. Nous gagnons cette partie et la finale se joue contre une équipe dont j’ai oublié le nom. Pour des raisons de timing , la partie a du etre écourtée , donc palabres, nous menons au score, et on finit par accepter un tirage a la pièce a l’insu de Eugene. Heureusement le sort nous est favorable parce qu’il m’aurait dit le reste. Surtout après avoir eu connaissance de la réception d’après match ,nous avons été invité a une Fantasia. Nous avons défilé sur des chameaux en compagnie de Manric, Fauré etc. Superbe soirée.

Eugene voulait jouer aux boules en permanence .Il pensait qu’i y avait un concours a Ouarzazate et il nous bassinait a tous les instants avec ce soi disant concours .Alors au déjeuner de midi nous décidons de lui faire une farce. A ce moment la, a l’hotel il y a des cabines téléphoniques et lorsque un client est appelé , un serveur vient avec une tablette ou est inscrit le nom du client. J’affranchis un serveur, je vais m’installer dans une cabine et le serveur fait savoir que Mr Bach est demandé au telephone. La communication établie, muni de mon mouchoir et d’un charabia franco anglais pour cacher ma voix, je lui explique que je suis le president de Ouarzazate et que compte tenu de sa noriété , il est invité avec son équipe mais pour cela il veut avoir le chef d’équipe en ligne c’est a dire moi meme.Alors il fonce vers la grande table e,n criant « ou il est laubie ou il est on est invité etc… »Evidemment comme tous les participants sont au courant c’est le grand éclat de rire.

Un grand moment

A demain

Gérard Laubie

Boulodrome Jean Pramil

Plaine de Londieu, Avenue Georges Pompidou - 46100 FIGEAC